Web & Marketing

Solution Webmarketing

seo + sea + adwords = SEM

Votre page Facebook perd en visibilité : voici comment résister

L’algorithme de Facebook a été mis à jour. Officiellement, le réseau social veut privilégier les interactions entre internautes. Officieusement, Facebook cherche à réaliser des profits toujours plus élevés pour satisfaire ses actionnaires.

Quoi qu’il en soit, il va falloir produire du contenu de qualité et arrêter de communiquer comme si votre entreprise était la seule à exister.

Gagner de la notoriété pour avoir de nouveaux clients, c’est désormais une lutte de tous les instants.
Mais ce n’est pas une raison pour baisser les bras : n’oubliez pas que Facebook, c’est 2 milliards de personnes.

Voici 7 conseils pour réussir sur Facebook avec sa page entreprise :

1) Publier du contenu qui génère des conversations

Désormais, Facebook privilégie les publications qui suscitent des conversations et génèrent des interactions « significatives » entre les internautes.

Il ne s’agit plus d’obtenir des « likes » et des « partages », mais plutôt des commentaires d’une certaine longueur qui incitent les autres internautes à s’exprimer longuement.

Facebook veut des échanges, des allers-retours, des débats entre utilisateurs plutôt que des clics passifs sur des boutons.

Par conséquent, vos publications doivent provoquer des réactions et amener les internautes à prendre position : publiez des contenus pour lesquels il est difficile de ne rien dire.

2) L’importance du « User Generated Content » (UGC)

Le réseau social a reconnu qu’il met plus en avant les publications de « vrais gens » plutôt que les publications de marques. D’où l’importance de l’UGC.

Rien de compliqué à comprendre : il s’agit simplement du bouche-à-oreille version Facebook.
Plus vos clients, utilisateurs et partenaires font des posts en mentionnant votre entreprise (sur leur propre page) plus vous allez gagner en visibilité.

Si l’expérience vécue par le client avec votre produit/service est exceptionnelle, alors ils ne pourront pas se retenir d’en parler sur Facebook : ils produisent du contenu pour votre notoriété. C’est le principe de l’UGC.

3) Encourager à poser des questions

En 2018, la passivité c’est l’ennemi number one de Facebook. Une stratégie de communication qui produit des contenus divertissants, mais peu engageants va être pénalisée.

Une piste à explorer pour profiter du nouvel algorithme, c’est la réalisation de vidéos « Do it Yourself » (tutoriels), de vidéos FAQ et de vidéos de tests utilisateurs (cas d’usages par des clients).

4) Utiliser les vidéos en live

D’après les résultats observés, il semblerait que le réseau social se montre plus favorable aux vidéos live qu’aux vidéos enregistrées puis diffusées.

En effet, Facebook sait que les « lives » génèrent plus d’interactions : six fois plus que les vidéos « classiques ».

Alors pourquoi ne pas faire de vidéos lives ? C’est moins bien réalisé et ça demande du temps ? Effectivement.

Mais c’est un effort qui doit être fait car Facebook va vous exposer comme jamais auparavant. C’est une opportunité à ne pas laisser passer.

5) L’importance de la constance

Vous ne devez plus publier sur Facebook de temps en temps, aléatoirement. Il faut créer une habitude chez les internautes : à l’image de ce que font les chaînes de TV avec les séries du jeudi.

C’est un rendez-vous incontournable.

Vous devez faire pareil : une à trois fois par semaine, vous publiez sur votre page. Toujours les mêmes jours, toujours aux mêmes heures.

6) Créer un groupe Facebook

La création d’un groupe pour rassembler vos plus fidèles clients, fans, suiveurs, employés ou autres groupies doit être absolument testée en 2018.
Pour les entreprises, les groupes Facebook permettent de faire ce que le fil d’actualité ne permet plus : toucher directement les gens qui s’intéressent à ce que vous faites.

Ainsi, vous êtes maître de votre visibilité !

7) Le « Mom test »

Publier des contenus qui ne marchent pas impact le succès des contenus qui vont être publiés à la suite.

Par conséquent, avant de cliquer sur « Publier », vous devez être certain que votre publication va créer de la conversation.

Les Américains appellent ça le « Mom test ». Il s’agit de se demander : "Est-ce que ma mère, qui m'aime inconditionnellement, s'engagerait avec ce contenu ?"

- Si la réponse est oui : vous pouvez publier
- Si la réponse est autre chose que oui, c’est qu’il est nécessaire de réfléchir encore un peu avant de poster votre actualité : parce que si votre mère n'aime pas votre message, Facebook l’aimera encore moins.

En résumé, la médiocrité n’a plus sa place sur Facebook. A partir de maintenant, pour garder la tête hors de l’eau et ne pas sombrer dans l’abîme des publications ignorées 2 options s’offrent à vous :

- Payer pour garder votre visibilité
- Produire un contenu à forte valeur ajoutée qui incite vos fans à suivre vos publications, à réagir et à commenter.

Des difficultés en webmarketing ? Vous êtes au bon endroit pour trouver des solutions.

 

Solution Webmarketing - 7 place des Arts 74200 Thonon les bains - contact - 07.69.17.68.95